CNRD
Centre National Ressources Douleur
Export bibliographique
Télécharger
Envoyer par mailImprimer

Principes généraux de l'ETP (Histoire, méthodes d'apprentissage)


Type de document : Actes de congrès
Auteur(s) : Artu, Caroline
Congrès : Douleur provoquée par les soins - 16ᵉ journée de l'A-CNRD
Date : 14/10/2021
Lieu : Espace Charenton, Paris

Mots clés : Éducation thérapeutique du patient / pédagogie / maladie chronique / Journée de l'A-CNRD





Principes généraux de l’Éducation Thérapeutique du Patient (ETP) (Histoire et méthodes d’apprentissage)
Caroline ARTU DUMONT
Coordinatrice UTEP hôpital universitaire Robert-Debré, APHP Paris.





L’éducation thérapeutique du patient (ETP) se définit comme un ensemble coordonné d’activités d’éducation destinées à des patients et à leur entourage et animés par une équipe de professionnels de santé avec le concours d’autres acteurs : éducateur en activité physique adaptée, psychologue, etc… (HAS-Inpes 2007). Il est proposé à chaque patient un programme personnalisé (Article L.1162 – du Code de la santé publique).
L’ETP est une pratique de santé relativement récente qui s’intègre progressivement dans le parcours de soins des personnes atteintes de maladies chroniques.
Différents facteurs ont été propices à l’émancipation de la pratique de l’ETP qui s’inscrit dans un changement de paradigme de soin et de la relation soignant-soigné, notamment la chronicisation des maladies, de plus en plus fréquente, liée aux avancées scientifiques et techniques de la médecine qui permettent une meilleure détection et proposent des thérapeutiques qui rendent possible la survie et améliorent le pronostic vital des personnes atteintes de maladies au fil des dernières décennies. Cela modifie les besoins et les attentes des personnes vivant un quotidien dans lequel il faut tenir compte des thérapeutiques, des facteurs pouvant occasionner des poussées, des crises, des rechutes ne sont plus les même que pour les personnes touchées par des maladies de courte durée.
Les professionnels vont requestionner leur fonction et le système de santé, leur rôle et leur positionnement vis-à-vis des usagers. Progressivement la démarche de prescription laisse place à une démarche d’éducation.
L’ETP est une notion complexe qui fait cohabiter deux modèles de santé : curatif et préventif. Elle renvoie à un grand nombre de concepts empruntés aux sciences de l’éducation, aux sciences sociales et à la psychologie de la santé.
L’ETP est définie pour la première fois en 1996, dans le rapport technique de l’Organisation Mondial de la Santé (OMS) région Europe, de la manière suivante :
« L’éducation thérapeutique du patient devrait permettre aux patients d’acquérir et de conserver les capacités et les compétences qui les aident à vivre de manière optimale leur vie avec la maladie. Il s’agit, par conséquent, d’un processus permanent, intégré dans les soins et centré sur le patient. L’éducation implique des activités organisées de sensibilisation, d’information, d’apprentissage de l’autogestion et de soutien psychologique concernant la maladie, le traitement prescrit, les soins, le cadre hospitalier et de soins, les informations organisationnelles et les comportements de santé. Elle vise à aider les patients et leurs familles à comprendre la maladie et le traitement, coopérer avec les soignants, vivre plus sainement et maintenir ou améliorer leur qualité de vie. »
En 2007, dans le plan gouvernemental de l’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques, la Haute Autorité de Santé (HAS) reprend cette définition et ajoute :
« L’éducation thérapeutique du patient est un processus continu, dont le but est d’aider les patients à acquérir ou maintenir les compétences dont ils ont besoin pour gérer au mieux leur vie avec une maladie chronique. Elle fait partie intégrante et de façon permanente de la prise en charge du patient. »
Les finalités spécifiques de l’éducation thérapeutique sont :
  • D’une part l’acquisition et le maintien par le patient de compétences d’auto soins, décisions que le patient prend avec l’intention de modifier l’effet de la maladie sur sa santé, et parmi elles, l’acquisition de compétences dites de sécurité vise à sauvegarder la vie du patient
  • D’autre part la mobilisation ou l’acquisition de compétences d’adaptation (compétences personnelles et interpersonnelles, cognitives et physiques qui permettent aux personnes de maîtriser et de diriger leur existence, et d'acquérir la capacité à vivre dans leur environnement et à modifier celui-ci). Elles s’appuient sur le vécu et l’expérience antérieure du patient et font partie d’un ensemble plus large de compétences
En 2009, l’ETP obtient une reconnaissance officielle. La loi « Hôpital, Santé, Patients, Territoires (HPST) » inscrit l’ETP dans le code de santé publique. Elle devient un droit pour les patients.
L’ETP peut alors être dispensée sous forme de programme dont les critères de qualité sont les suivants :
  • Centrée sur le patient, élaborée avec le patient, qui implique les proches
  • Réalisée par une équipe multi-professionnelle et interdisciplinaire formée et coordonnée
  • Scientifiquement fondée et enrichie par les retours d’expérience des patients et des proches
  • Accessible à différents publics et s’adapte au profil éducatif et culturel de chaque patient
  • Respectant 4 étapes :


L’ETP peut être dispensée sous forme d’actions d’accompagnement, mais la pratique de l’ETP s’avère, avant toute chose, mettre en jeu une nouvelle posture pour les soignants : la posture éducative.
Il coexiste aujourd’hui une diversité d’approches (prescriptive, cognitive, responsabilisante, collaborative) de l’ETP découlant de la posture éducative des promoteurs et des courants pédagogiques dans lesquels ils inscrivent leurs interventions.
Dans l’approche collaborative, la mise en œuvre des programmes d’ETP se fait par une équipe éducative pluridisciplinaire incluant des patients intervenants.
Les intervenants de l’équipe se positionnent comme des révélateurs ou éclaireurs pour les bénéficiaires, à l’instar de la pédagogie constructiviste.
Le programme d‘éducation thérapeutique du patient délivré est personnalisé et centré sur les besoins et les attentes du patient. La co-construction du plan d’actions, les compétences à acquérir et à soutenir dans le temps, le choix des contenus, des méthodes pédagogiques et d’évaluation des effets sont axés sur le projet de vie du patient et les activités qu’il déploie pour prendre soin de lui- même et suivant une temporalité qui lui est propre.
Les séances individuelles et des ateliers collectifs privilégient :
  • La verbalisation de l’expérience, des représentations, des valeurs des participants
  • La mise en lumière des activités déployées pour le maintien de soi en vie, les éventuels freins et les leviers de leur déploiement.
  • La co-construction entre pairs de solutions, de décisions pour conjuguer projet de soin et projet de vie
  • La mise en situation
Tout est mis en œuvre pour tenter de minimiser le cout de la tâche prescrite sur la qualité de vie des personnes atteintes de maladie chronique afin d’en préserver le maintien.

Bibliographie

Bruner J., Car la culture donne forme à l’esprit. De la révolution cognitive à la psychologie culturelle, Eshel, 1990.

Dewey J., Démocratie et éducation, suivi de Expérience et Education, Armand Colin, 1975.

D’Ivernois J.-F., Gagnayre R. ; Apprendre à éduquer le patient, approche pédagogique, Maloine, 4e édition, 2011.

Golay A., Giordan A., Guide d’éducation thérapeutique du patient- l’école de Genève, Maloine, 2015.

Golay A., Lagger G., Lasserre Moutet A., Chambouleyron M., Giordan A., Éducation thérapeutique des patients diabétiques, Elsevier,2010.

Lacroix A., Assal J.-P. ; L’éducation thérapeutique des patients : accompagner les patients avec une maladie chronique : nouvelles approches, Maloine, 3e édition, 2011.

Lesne M., travail pédagogique et formation d’adultes : éléments d’analyse, l’Harmattan, 1994.

Pereira Paulo L., Tourette-Turgis C.,De l'accès à l'expérience des malades à la professionnalisation de leurs activités : reconnaître le care produit par les malades, Le sujet dans la cité, 2014, p. 150 à 159.

Pétré B., Peignot A., Gagnayre R., Bertin E., Ziegler O., Guillaume M La posture éducative, une pièce maîtresse au service de l’éducation thérapeutique du patient !, revue ETP-TPE, volume 11, 2019

Rogers C., Le développement de la personne, Dunod-InterEditions, Malakoff, 2018.

Rollnich S., Miller W., Butler C., pratique de l’entretien motivationnel: communiquer avec le patient en consultation, InterEditions - Dunod, 2009.

Sandrin-Berthon B., L’éducation du patient au secours de la médecine, Presse Universitaire de France collection éducation et formation dans le cadre des biennales de l’éducation, 2000.

Simon D., Traynard P.-Y., Bourdillon F., Gagnayre R., Grimaldi A. ; Education thérapeutique : prévention et maladie chroniques, Masson, 2e édition, 2009.

Tourette-Turgis C., Tocqueville M., Pereira Paulo L., « les limites du modèle dominant en éducation thérapeutique », in : Santé Mentale n° 157, avril 2011, p 34-39.

Tourette-Turgis C., in : “Apprendre du malade », Education permanente, n° 195, 2013.

Tourette-Turgis C., L’éducation thérapeutique du patient : la maladie comme occasion d’apprentissage, De Boeck, 2015.

Étude de l’évaluation quadriennale des programmes d’éducation thérapeutique autorisés en Île de France (entre 2010 et début 2011)- Rapport final, LEPS, janvier 2017

Pour une politique nationale d’éducation thérapeutique, Rapport complémentaire sur les actions d’accompagnement, juin 2010

LOI n° 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires

Arrêté du 14/01/2015 relatif au cahier des charges des programmes d’ETP et à la composition du dossier de demande d’autorisation ou de renouvellement

Décret n° 2020-1832 du 31 décembre 2020 relatif aux programmes d'éducation thérapeutique du patient.

Arrêté du 31/05/2013 modifiant l'arrêté 2 août 2010-Compétences pour dispenser ETP

Décret 2013-449 du 31/05/2013 Compétences pour dispenser ou coordonner ETP

http://outils-formateurs-education-patient.inpes.fr/accueil.php

Référentiel de compétences pour dispenser l'éducation thérapeutique du patient dans le cadre d'un programme. Document complémentaire à l'annexe n°1 de l'arrêté du 31 mai 2013 relatif aux compétences requises pour dispenser ou coordonner l'éducation thérapeutique (santepubliquefrance.fr)

Référentiel de compétences pour coordonner l'éducation thérapeutique du patient dans le cadre d'un programme. Document complémentaire à l'annexe n°2 de l'arrêté du 31 mai 2013 relatif aux compétences requises pour dispenser ou coordonner l'éducation th... (santepubliquefrance.fr)



Notice n° 8914, créée le 25/08/2021, mise à jour le 11/04/2023